Le codage pour enfants : comment leur apprendre à programmer ?

Dernière mise à jour: 05.12.21

 

Le codage pour enfant existe maintenant et il présente des avantages considérables pour la génération d’aujourd’hui. Non seulement il aide à développer les compétences, mais augmente aussi la capacité à résoudre les problèmes. Dans la même foulée, cela permettra à votre enfant d’avoir un bon esprit d’équipe et d’être plus créatif. Il est vrai qu’apprendre à coder n’est pas à la portée de tous, mais ce n’est pas irréalisable parce que les professionnels ont conçu pas mal de processus en vue d’apprendre à coder facilement.

 

Quels langages de programmation conviennent le mieux aux amateurs d’un âge réduit ?

Lorsqu’on parle des langages de programmation pour enfants, on distingue de nombreuses manières possibles pour apprendre le codage informatique aux plus petits. Donc, en tant que parent, il est tout à fait normal de se demander quel est le meilleur langage de programmation adapté à nos enfants.

Parmi les options réalisables pour apprendre le codage, nous en avons retenu 5 qui ont toutes été testées puis agréées. Beaucoup d’enfants de nationalités différentes ont participé à l’expérience, et grâce à cette aide au codage, chacun a pu créer des logiciels étonnants et des applications surprenantes.

 

Langages de programmation pour enfants

 – Java

Apprendre à coder est devenu une passion pour un grand nombre d’enfants. Avec le java, un jeune enfant peut développer aisément ses compétences. Il semble même que ce soit le langage de codage de prédilection des petits. Cette technique est très polyvalente et c’est sans doute la raison pour laquelle elle est employée pour les applications Android, dans le commerce électronique et dans les secteurs de la robotique. Apprendre le langage informatique à travers le Java est à la portée de tous, car c’est un processus à la fois évolutif et simple. Pour les enfants, il permet de coder et de façonner des automates virtuels. Il met également d’autres options de créations à la disposition.

En inventant Java, James Gosling ne s’attendait surement pas à ce qu’il servirait aux enfants pour apprendre la programmation. Son succès est tel qu’il est utilisé dans la plupart des écoles afin de faciliter le quotidien de tous.

 – Scratch

Si votre bout de chou souhaite apprendre la programmation, Scratch est la solution parce que c’est la programmation informatique pour débutant par excellence. Il s’agit d’un langage de code graphique qui propose un environnement convivial, coloré et visuel. Avec cet outil, apprendre à programmer devient un réel jeu d’enfant. De nombreux domaines ont adopté ses blocs de code.

Apprendre le scratch permet à l’enfant de créer un projet puis de le partager à une grande communauté dynamique. Dans cette zone d’échange, tous les membres peuvent interagir librement et ainsi consolider l’esprit d’équipe.

 – Ruby

Le scratch présente des syntaxes facilement lisibles d’où sa classification dans les langages de programmation pour enfants. Ruby, quant à lui, offre l’occasion aux bambins d’apprendre à programmer plus simplement. Les directives sur Ruby sont très claires, et c’est pour cela qu’il représente un passage obligatoire selon les instructeurs. Ce codage a vu le jour au Japon dans les années 90 et son développeur est Yukihiro Matsumoto. À cette époque, cet informaticien-analyste ne s’imaginait pas que Ruby serait utilisé pour enseigner la programmation aux enfants.

D’après Wikipedia, son programmeur définit que sa conception a été faite de manière à ce qu’il soit un langage simple basé sur Lisp. Avec Ruby, les petits peuvent inventer des API et des applications pour ordinateurs et appareils mobiles. C’est incroyable, mais possible !

 – Python

Pour les enfants, l’application de programmation Python permet aussi d’apprendre à coder. Cependant, sa manipulation sera plus simple après quelques expériences sur Java et Scratch. Selon des informations sur Wikipédia, cette méthode se distingue par sa lisibilité plus commode, car les codes sont munis d’espaces blancs significatifs, ce qui le rend plus clair. Cet outil aide aussi ses utilisateurs à comprendre la logique et accompagne donc plus facilement les petits dans les étapes.

Une fois qu’un enfant maîtrise la programmation Python grâce à un cours de Tekkie Uni, il saura tout faire. Il sera compétent dans de nombreux domaines d’activités.

 – Livecode

En parcourant Wikipedia, on peut tomber sur les phrases qui, en résumé, décrivent ce langage comme étant adapté à un flux de travail sans compilation. Il suffit d’un seul code pour concevoir de nombreuses applications.

Avec LiveCode, les gamins peuvent librement laisser s’exprimer leur imagination. Et les algorithmes générés seront opérationnels et utilisables sur différents systèmes d’exploitation et sur plusieurs appareils. Avec de tels résultats, le petit aura une bonne raison d’apprendre à coder.

Tekkie Uni a pour objectif d’accroître la confiance en soi des enfants et pour y parvenir, LiveCode est une des meilleures options. Ne serait-ce pas merveilleux qu’une application développée par votre garçon ou fille soit accessible à tous ? LiveCode repose sur un langage de programmation de haut niveau dont la rédaction s’est faite de manière dynamique et semblable au « Transcript ». Alors, avec LiveCode, les rêves deviennent réalité. Il est également utilisé pendant des cours de microprogrammation de Tekkie Uni.

 

Quel langage de codage est le moins complexe ?

Répondre correctement à la question n’est pas simple. Lorsque nous voyons un petit apprendre le codage et qu’il réussit son coup, nous pensions automatiquement qu’apprendre le langage informatique est donc facile, peu importe le logiciel employé. Cependant, les experts recommandent aux enfants de privilégier les programmes visuels.

Dans de nombreux pays, la plupart des écoles proposent des cours d’informatique qui permettent de s’instruire en fabriquant des structures de codage solides dès le plus jeune âge. De cette façon, leurs œuvres peuvent fonctionner parfaitement et peuvent être utilisées par autrui. 

La clé de la réussite repose aussi sur la pédagogie exercée par les enseignants. Quand la bonne méthode est trouvée, il suffit de choisir le logiciel idéal. Comme il a été dit précédemment, pour apprendre à coder aux enfants, le mieux est d’opter pour des programmations visuelles telles que Scratch ou Blockly.

Scratch est considéré comme une excellente programmation pour enfants, car il propose des blocs à la fois optiques et colorés, un moyen parfait pour motiver les petits.

Un sondage a été effectué auprès des adultes pour connaître le langage de programmation le moins compliqué. Et d’après eux, les programmes les plus simples sont Ruby et Python. Il faut quand même préciser que Java est un très bon logiciel, malgré le fait qu’il ne soit pas facile à assimiler.

La meilleure méthode pour enseigner un enfant à coder

Quel parent ne désirerait pas voir son chérubin créer son propre algorithme ou application ? Nous souhaitons tous que notre enfant ait le maximum de bagages intellectuels pour s’adapter plus simplement à l’avancée de la technologie. Nous sommes là pour vous donner un coup de pouce pour que vous puissiez apprendre un langage de programmation à votre progéniture. 

 – Le monde a évolué

Sachez que nous vivons dans un univers hyperconnecté. Plus les années passent, plus notre quotidien se rue vers le numérique. Notre devoir en tant qu’adulte est de comprendre ce changement et de préparer nos enfants pour qu’ils s’immergent dans ce nouvel environnement.

Pour un petit, apprendre la programmation ne lui permet pas seulement d’apprendre à créer une application, car en parallèle, il va recevoir les compétences du XXIe siècle. Avec les aptitudes obtenues lors de son initiation, il va se fondre délicatement dans le monde de demain qui comptera de plus en plus de personnes actives.

La règle qu’il faut retenir et comprendre lorsque vous décidez d’apprendre à coder à un adolescent ou à un bambin est la suivante : la programmation est un langage semblable à l’anglais, à l’espagnol, ou encore à l’allemand afin de se préparer au mieux pour le futur. Plus tard, la cryptographie sera le moyen utilisé par les enfants pour échanger avec la société et la technologie.

 – Apprendre en pratiquant

La pratique prend maintenant une grande place dans le programme pédagogique parce qu’il a été prouvé que le taux de réussite est plus important quand on accorde aux étudiants le temps de pratiquer. Un enfant qui privilégie la pratique ne se limite pas à la compréhension pour acquérir plus de connaissances et de compétences.

La méthode Montessori par exemple met en avant ce procédé, mais il est dommage que certains ne soient pas encore convaincus par cette manière d’enseigner qui permet aux élèves d’interagir librement pour obtenir de bons résultats.

Pour les cours de Tekkie Uni, la pratique est favorisée dans la programmation pour les bambins. Et lorsque vous allez voir les logiciels, les applications et les jeux, créés par vos petits, vous serez bien étonné. Ils vont à la fois apprendre et concevoir.

Même si vous leur présentez le plus performant des langages de programmation, la chance qu’ils l’assimilent est minime s’ils ne sont pas entourés d’un environnement sûr pour s’épanouir paisiblement. Il faut également les équiper d’appareils simples à prendre en main, entre autres un ordinateur portable 15 pouces avec de bonnes fonctionnalités pourrait amplement faire l’affaire.

 – Se tromper pour évoluer

Quel que soit le domaine, les erreurs font partie des épreuves à traverser avant d’exceller. C’est également le cas dans les langages de programmation pour enfants. Il est utile d’apprendre cela aux petits pour qu’ils gardent à l’esprit que les erreurs sont une expérience. En effet, si un petit pratique en ayant peur de se tromper, il sera difficile pour lui de gagner de la confiance. Il devra ainsi être en mesure de vaincre cette peur afin d’avancer et d’apprendre de ses erreurs.

En ce sens, nous rappelons encore que l’environnement de l’enfant contribue largement dans son succès. Vous devez lui apporter une assurance et un encouragement pour l’aider à accepter les inexactitudes commises. Une fois qu’il se sent motivé, il pourra même trouver tout seul des solutions à ses problèmes.

Pour profiter de ces moments avec votre enfant, n’hésitez pas à choisir parmi les 5 langages de programmation sélectionnés en tant que meilleures méthodes. Vous pourrez non seulement voir la créativité de vos petits croître, mais il sera également plus curieux.

 – Le langage à choisir pour concevoir un jeu

Suite à la passion de votre petit pour les jeux, vous vous demandez lequel lui est le plus adapté ? Il est tout à fait possible de lui donner l’opportunité de concevoir son propre jeu. Il existe 2 langages qui sont les plus convenables : C++ et Java. C# est également de plus en plus choisi pour cela. Ce dernier est un robot issu des cours de Tekkie Uni.

Néanmoins, parvenir à développer un jeu sous forme d’application ou de programme n’est pas chose facile. Connaître les codes et les langages correspondants ne suffit pas. Parmi les requis, une écoute de l’attente des futurs gamers est essentielle. Il faut aussi s’accorder du temps, car c’est un projet des plus chronophages.

Un classement a révélé les langages ci-dessous comme étant les plus pratiqués pour un programme gamifié :

–  CSS3

–  C++

–  Java

–  HTML5

–  SQL

–  JavaScript

Il est essentiel de rappeler que les cours de Tekkie Uni ne s’occuperont pas uniquement d’initier votre enfant au développement d’un jeu. D’autres outils qui serviront pour diverses applications et programmes lui seront aussi donnés. Quel que soit son âge, il est tout à fait possible qu’il puisse un jour concevoir un programme qui impactera sur la façon de vivre dans le monde entier.

 

Quel endroit est approprié pour initier un enfant aux langages de programmation ?

Le lieu d’apprentissage doit pouvoir proposer des méthodes simples et être doté d’une expérience significative dans le domaine. Le Tekkie Uni est une des localités qui peuvent répondre à vos besoins et à ceux de vos enfants. Il leur offre une liberté dans un bon espace avec d’autres compagnons de travail.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES