Afterwork – un concept plébiscité, mais peu pratiqué

Dernière mise à jour: 26.09.21

 

Le concept des huit heures de travail, huit heures de loisir et huit heures de sommeil figure dans le domaine du rêve depuis belle lurette. Le train de vie actuel impose en effet beaucoup de boulot, peu de repos et encore moins de distractions. L’afterwork pourrait rapporter un peu d’équilibre.

 

Principe de l’afterwork

En traduction littérale, ce mot signifie simplement « après le travail ». L’idée est issue de la culture anglo-saxonne, et elle consiste à jouer une petite prolongation entre collègues d’une même entreprise. L’objectif est de clôturer la journée passée devant un ordinateur de bureau sur une note agréable et de déstresser, avant de regagner son foyer.

À l’origine, ce principe nécessitait la présence d’au moins deux individus, à savoir vous et une autre personne de votre bureau. Mais aujourd’hui, avec l’évolution de la vie dans tous les domaines, il s’avère être judicieux de redéfinir qu’est-ce qu’un after work, par rapport aux réalités actuelles. Le concept de base reste toujours valable et garde le même but, celui d’oublier les difficultés que vous avez traversées durant les heures de travail. 

Toutefois, vous pouvez aujourd’hui décider de l’effectuer seul, si vous en ressentez l’envie. A contrario, il peut devenir également une affaire à part entière, que vous pouvez organiser telle une véritable soirée événementielle, en fonction du contexte dans lequel vous voulez qu’il se passe. Vous pouvez même y inviter de nombreuses personnes, autres que ceux qui partagent votre profession.

En règle générale, ce moment s’effectue habituellement autour d’un petit verre, dans un bar ou un café. Mais avec l’évolution des mœurs et des usages, il peut désormais se produire également à n’importe quel endroit susceptible de vous aider à évacuer la pression qui pèse sur vous. Certaines sociétés ont par exemple aménagé un espace dédié au sein même de leurs locaux, pour permettre ce petit moment de relaxation pour se déconnecter du travail avant de rentrer. 

De même, il n’est plus rare de voir un afterwork dans un restaurant gastronomique ou dans une salle de cinéma. Mieux, en fonction du type de détente dont vous avez envie, et selon la personne qui vous accompagne, vous pouvez également le passer indifféremment dans un centre de gym, un cabaret, ou pourquoi pas une boîte de strip-tease.

 

Les avantages de l’afterwork

La rigueur et la qualité recherchées dans le monde professionnel actuel imposent une concentration de tous les instants. S’y ajoutent les différentes pressions relatives aux attentes de vos collaborateurs ou de vos clients, mais aussi aux conditions correspondant à chaque affaire en cours. En résultat, vous vous sentez souvent fatigué en fin de journée, surtout si les soucis n’ont pas tous été réglés. 

L’afterwork intervient en ce sens pour vous aider à retrouver votre équilibre physique et moral, afin de rentrer chez vous plus serein et plus calme. Vous vous sentirez mieux, et ne risquez pas de ramener votre frustration auprès de votre famille, au risque de vous défouler sur eux. Dans le cas où vous vivez encore seul, ce petit détour agréable vous permettra de réintégrer votre appartement plus calmement et d’éviter les nuits blanches.

Si vous habitez dans la capitale, de nombreuses enseignes proposent des activités pour vous remettre d’aplomb, en fonction du type d’exercice que vous recherchez. Une soirée after work à Paris se représente aujourd’hui par des offres variées qui s’adressent à tous, et vous pouvez y venir seul ou en compagnie d’une ou de plusieurs collègues. 

Dans un autre contexte, si vous êtes le chef d’entreprise, organiser un afterwork de temps en temps pour vos salariés vous permettra de les aider à retrouver leur bien-être. Vous découvrirez alors des employés frais et dispos dès la reprise du travail le lendemain ou après le week-end. En effet, le vendredi soir peut s’avérer être le meilleur moment pour en organiser un, même si certaines professions nécessitent une présence au poste le samedi, et parfois le dimanche. Quoi qu’il en soit, le choix vous appartient, vous pouvez effectuer cette opération n’importe quel jour de la semaine.

 

Les freins à la pratique

Si boire un petit coup est agréable et doux, il n’en ressort pas moins que s’y prêter vous engage vers quelques contraintes. Outre le classique verre de l’amitié expédié vite fait, organiser une soirée afterwork avec vos collaborateurs ou pour vos employés nécessite avant tout du temps. Vous devrez donc trouver un créneau pour étudier et mettre sur pied le projet, entre toutes les urgences et les éventuels retards qui vous pèsent déjà au boulot. 

Par ailleurs, même si tout le monde semble d’accord pour reconnaître que passer un petit moment ensemble en dehors du cadre professionnel est agréable, bien peu paraissent enclins à s’y plier. Les gens préfèrent plutôt rentrer directement chez eux pour se reposer après une journée harassante. La situation s’explique d’autant plus par rapport à la nature humaine qui peut se montrer rancunière. Bien peu de personnes voudront partager un moment de plus, si ce n’est obligé, avec une autre avec qui elle aurait pu avoir un accrochage violent dans la journée. Elle préfèrera logiquement s’en éloigner pour trouver le réconfort de la famille par exemple.

En outre, un afterwork peut également nécessiter une contrainte de lieu. Des études ont indiqué que la distance par rapport au bureau et l’endroit où s’effectuera la séance constitue un facteur important dans la décision des concernés. Si vous en organisez un et que celui-ci se passe à proximité du lieu de travail, vous aurez plus de chance de bénéficier de la présence de la plupart de vos collaborateurs. Dans le cas contraire, vous devrez vous attendre à peu de monde, car les gens préfèreront logiquement rentrer chez eux, et la mise à disposition d’un mode de transport n’apportera pas beaucoup de changement.

Enfin, un point important pour un after work à Paris concerne la question financière. Comme la plupart des entreprises ne possèdent et ne prévoient pas un budget pour cette activité, vous pourrez alors devoir mettre la main à la poche pour payer le verre de vin, le ticket de participation ou la chaussure de bowling.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES