Quelle est la durée de vie d’un disque dur externe pas cher ?

Dernière mise à jour: 16.11.19

 

L’utilité des périphéries de stockage n’est plus à prouver. Effectivement, ce genre d’outil vous permet de sauvegarder un volume important de données. Seulement, cette sauvegarde n’est pas indéfectible. Comme tous les matériels informatiques, le disque dur externe a une durée de vie limitée. Découvrez tous les renseignements y afférents dans cet article.

 

Quid de la longévité d’usage d’un disque dur externe 

Une chose est sûre. Ce matériel de stockage n’est pas éternel, peu importe la marque que vous choisissez. Que vous optiez pour un modèle de 4To ou bien un disque de 500 Mo, le résultat est le même. Tôt ou tard, votre équipement finira par vous lâcher. En général, un périphérique de stockage vous fait profiter d’une durée d’usage moyenne de 4 à 7 ans. Il s’agit simplement d’une estimation et non d’une information précise, car rien ne permet de savoir avec exactitude à quel moment un disque va tomber en panne.

Alors, choisissez bien votre équipement avant passer à la caisse. Sachez que vous n’êtes pas obligé d’investir dans un modèle doté d’une grande capacité de stockage pour être sûr d’acquérir un modèle de qualité. Essayez un disque dur externe pas cher en vente sur le commerce. Vous verrez que certains modèles moins onéreux sont aussi fiables que les produits haut de gamme.

 

 

Que faire pour optimiser sa longévité de vie ?

 

Même si l’usage de ce matériel de stockage est limité dans le temps, vous pouvez améliorer sa durée d’utilisation en prenant soin de votre équipement.

 

Astuce 1 : Protéger votre disque de la chaleur

Pensez à le mettre à l’abri de la chaleur, surtout du soleil, lorsque vous utilisez votre disque. Une température élevée affecte grandement le fonctionnement de cet outil de stockage et l’endommage de manière prématurée. C’est pourquoi lorsque vous vous en servez de manière continue et qu’il commence à chauffer, la vitesse de transfert des fichiers commence à ralentir. Dans certains cas, le disque s’éteint complètement. C’est souvent le cas des modèles qui ne disposent pas de ventilation. Parfois, il suffit de le laisser se refroidir pour le rendre fonctionnel. Dans d’autres cas, vous devez vous acheter un nouveau disque dur.

 

Astuce 2 : Ne pas surcharger votre outil de stockage

Veillez à ne pas trop le surcharger. Cette action risque gravement d’affecter sa fiabilité. En outre, vous ne devez surtout pas débrancher votre disque dur avant que le transfert des données soit achevé. Dans le cas contraire, vous endommagez non seulement vos fichiers, mais vous altérez aussi la capacité de votre matériel.

 

Astuce 3 : Défragmenter les fichiers

La défragmentation est recommandée lorsque vous supprimez ou ajoutez de manière fréquente des fichiers sur votre périphérique de stockage. En défragmentant vos données de temps en temps, vous optimisez la performance de votre appareil. À noter que c’est cette opération qui vous permet de réorganiser les fichiers contenus dans votre disque dur externe.

 

Astuce 4 : Protéger votre équipement de tout choc

 Malgré son design résistant, les disques durs sont des accessoires fragiles. Ils ne sont pas incassables. Les chocs peuvent facilement les endommager et les rendre moins fiables. De ce fait, vous devez faire attention à ce que votre matériel ne soit pas exposé aux chutes brutales. C’est souvent le cas lorsque vous le placez à un endroit où il peut facilement être bousculé. Pour éviter ce genre d’incident, placez-le sur une surface plane.

 

Comment reconnaître la défaillance d’un disque dur externe ?

S’il est impossible de déterminer exactement la durée de vie d’un disque dur externe moins cher, vous pouvez par contre savoir s’il est défaillant en tenant compte de certains signes.

 

Astuce 1 : L’apparition des symptômes de défaillance

Au fur et à mesure que vous utiliserez votre disque dur externe, vous serez capable de cerner les différentes anomalies. Généralement, un matériel de stockage qui fonctionne normalement ne présente aucune défaillance. À l’inverse, un équipement défectueux émet souvent un bruit excessif. Vous pouvez également constater un grattage ou un claquement au niveau de sa tête. Parfois, vous faites face à une erreur d’écriture et de lecture fréquente ou aussi à des secteurs défectueux répétitifs.

 

 

Astuce 2 : L’utilisation d’un moyen de monitoring

Certains symptômes ne sont détectables que par des moyens de monitoring faisant appel à la technologie SMART. Cette dernière vous permet de constater à l’avance jusqu’à 30% des problèmes de défaillances de votre disque dur externe. Elle a pour rôle la surveillance de la santé ou du bon fonctionnement de votre matériel de stockage.

Elle contrôle plusieurs paramètres de votre disque comme la température, le taux d’erreurs, le temps de démarrage et tous les éléments établis par l’industrie de l’informatique. L’usage de cette technologie vous permet de recevoir un message qui arrive avant la mort définitive de votre disque. Attention, cela est possible à condition que votre périphérique de stockage soit compatible avec les fonctions SMART. Celles-ci doivent également être activées dans le bios.

 

Astuce 3 : La surveillance du disque dur externe

Si votre machine est équipée de la technologie SMART, commencez par vérifier si celle-ci est activée ou non. Procédez ensuite à l’installation d’un programme qui vous permet de diagnostiquer l’état de votre disque. Si vous disposez d’un modèle tout récent, préférez un programme non résident. Vous pourrez alors n’utiliser ce dernier qu’en cas de besoin. C’est le programme pour un diagnostic périodique. Poursuivez par le scan de votre outil de stockage.

Ces étapes terminées, votre programme vous renseignera alors sur la température de votre appareil. Il vous informera si ce dernier se trouve dans la zone de température convenable ou s’il chauffe. Terminez votre surveillance en examinant les valeurs SMART. Portez une attention particulière aux attributs suivants : le « Reallocated Sector Count » ou SMART 5, le « Reported Uncorrectable Errors » ou SMART 187, le « Command Timeout » ou SMART 188, le « Curren Pending Sector Count » ou SMART 197 et enfin « Offline Uncorrectable » ou SMART 198.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...