Comment faire pour lire un disque dur interne en externe ?

Dernière mise à jour: 22.10.19

 

Si votre ordinateur est perdu, il est tout de même possible de récupérer les données internes. La transformation d’un disque dur interne en externe requiert un certain savoir-faire, mais peut être effectuée par un amateur s’il suit étape par étape toutes les démarches nécessaires.

 

Savoir différencier un disque dur interne et un disque dur externe

Pour faire très simple, un disque dur interne est un élément de stockage qui se trouve à l’intérieur d’un ordinateur. Il est toujours connecté à la carte mère de l’appareil et est doté de plusieurs programmes, de logiciels et de système d’exploitation. La connexion avec le PC se fait via un fin câble qu’on appelle généralement S-ATA. Ce dernier est composé de sept fils. Quatre d’entre eux sont destinés à la manipulation de données.

A contrario, un disque dur externe est plutôt un outil de stockage portable. Il peut être relié à un ordinateur via un câble USB. Son avantage réside dans le fait qu’il peut être utilisé sur n’importe quel appareil muni d’une entrée USB. Malgré le fait qu’il est plus lent que le disque dur interne, il possède les mêmes caractéristiques, les mêmes dimensions ainsi que les mêmes plateaux magnétiques.

La différence réside également dans le fait que le disque dur externe est placé dans un boîtier spécialement conçu pour assurer sa protection. Avec une vitesse de débit théorique du S-ATA de 300 Mo/s, le disque dur interne dépasse largement celle de l’externe qui ne va pas au-delà de 60 Mo/s. C’est pourquoi une nouvelle interface a été conçue pour le disque dur externe en externalisation du S-ATA. Cela lui permet d’être directement raccordé à la carte mère du PC pour permettre une performance égale à celle du disque dur interne.

 

 

Les premières étapes de la transformation

La transformation d’un disque dur interne en externe n’est pas toujours une mince à faire. Il faut suivre les démarches étape par étape tout en ayant en main les matériels nécessaires. Cela peut aller d’un simple tournevis à un boîtier de disque dur externe. Le choix de ceux-ci est tout aussi important que toute l’opération elle-même.

Après avoir réalisé le travail, vous aurez à la fois l’opportunité de récupérer vos données. Vous aurez également en votre possession un disque dur externe 1 To moins cher ou du moins, qui ne vous a pas coûté grand-chose. Découvrez alors toutes les étapes à suivre.

 

Détacher le disque dur de l’ordinateur

La toute première chose à faire pour pouvoir transformer un disque dur interne en externe, c’est de l’extraire de votre ordinateur. C’est un procédé assez délicat puisqu’il faut dévisser votre machine. Commencez par retourner cette dernière pour dévisser la plaque qui se trouve en dessous. Elle sert généralement de protection et il faut également dévisser quelques vis pour atteindre le disque dur.

Une fois que vous trouverez une petite plaque verte assez fine, munie de plusieurs disques empilés en plateaux, vous savez que vous avez atteint votre objectif. Pour le retirer, il faut dévisser la plaque délicatement et avec beaucoup de précautions.

 

Se munir d’un boîtier de disque dur externe

Afin de récupérer facilement les données, il suffit de placer le disque dur interne dans un boîtier adapté. Cela facilite considérablement la lecture du contenu du disque. Dans certains cas, seule une prise qui doit être connectée à l’entrée USB peut suffire pour lire un disque dur interne. Il faut seulement faire attention à ne pas trop manipuler ce dernier puisqu’il est à l’air libre.

Veillez tout de même à bien vérifier le format du disque pour pouvoir choisir le boîtier qui convient. Il est préférable de noter ici qu’un disque dur S-ATA est différent d’un modèle IDE. Généralement, un simple boîtier de branchement doté d’une prise USB coûte dans les 15 à 20 euros environ.

 

 

Les différentes installations nécessaires

L’étape suivante consiste à installer le disque dur interne dans un boîtier pour assurer sa protection contre les chocs et les particules environnants. C’est un procédé tout aussi délicat, mais pas impossible pour autant. Notez alors qu’il faut avant tout insérer le disque dans son boîtier avant de faire l’installation de la carte S-ATA pour le permettre d’être branché à la carte mère du PC.

 

Ø  Insertion du disque dur dans le boîtier

Dans un premier temps, ouvrez le boîtier que vous avez acheté en enlevant les vis. Puis, il vous suffit de retirer le couvercle pour pouvoir effectuer le branchement du disque dur sur la connexion S-ATA du boîtier. Si nécessaire, vous aurez à fixer votre disque sur celui-ci pour éviter qu’il bouge à l’intérieur. Une fois bien immobilisé, il vous suffira de refermer le couvercle et de remettre les vis en place.

Dans ce cas-ci, le choix s’est porté sur une connexion S-ATA puisque celle-ci est beaucoup plus rapide que la connexion USB. Il faudra alors installer la carte S-ATA dans le PC qui va permettre de lire le disque dur nouvellement formé.

 

Ø  Installation de la carte S-ATA sur le PC

Généralement, l’ordinateur de bureau qui servira à utiliser le disque dur en S-ATA n’est pas muni d’un lecteur S-ATA en son extérieur. C’est pourquoi il faut procéder à l’installation de la carte S-ATA déjà livrée avec le boîtier que vous avez acheté. Pour ce faire, vous devez débrancher la tour de votre machine. Sans oublier de débrancher la prise bien entendu.

Ensuite, vous devez dévisser les vis du boîtier pour permettre de fixer la carte sur la tour à l’aide de vis. Vous devez alors relier le câble S-ATA à celui de votre machine. Ainsi, vous obtiendrez une entrée S-ATA externe.

 

Les branchements nécessaires

Afin de brancher le disque dur à l’intérieur du boîtier externe, vous devez d’abord dévisser ce dernier. Puis, il faudra atteindre la carte électronique qui servira de support d’accueil pour le disque dur. Connectez celui-ci à la carte électronique avant de le fixer bien solidement. Dans notre cas, la connexion via S-ATA en positionnant le cavalier sur ESATA.

Fixez le disque dur dans votre boîtier sans oublier de remonter l’ensemble « carte + disque ». Cette étape terminée, il ne vous reste plus qu’à brancher votre boîtier sur la carte préalablement installée sur votre ordinateur.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...