L’art de tenir et de bien utiliser un stylo à plume

Dernière mise à jour: 29.10.20

 

À l’heure actuelle, beaucoup de personnes préfèrent écrire avec du stylo à plume pour de nombreuses raisons. Il fait preuve de beaucoup de grâce et de précision par rapport aux stylos classiques. Mais comment bien le tenir afin de bien écrire avec ?

 

Pourquoi utiliser un stylo à plume ?

En utilisant le stylo à plume, vous aurez la possibilité de varier l’épaisseur de trait contrairement au stylo à pointe ronde. En outre, la vitesse d’écriture est plus élevée et ne nécessite pas beaucoup de pression. Étant donné qu’on peut remplacer les cartouches d’encre, vous n’aurez pas besoin de changer de stylo même après des mois. 

Malgré cela, force est de constater qu’il est plus difficile d’écrire avec un stylo à plume qu’avec un modèle à bille. De ce fait, nous avons jugé nécessaire de vous apporter quelques précisions concernant les manières de le tenir pour obtenir un résultat satisfaisant.

 

Les étapes à suivre

Premièrement, il faut tenir correctement le stylo avec votre main dominante de préférence après avoir retiré son capuchon. Les autres doigts servent à stabiliser la feuille. Cela vous permettra d’éviter de fatiguer rapidement votre main. Si celles-ci sont petites, le mieux c’est d’enlever carrément le capuchon. Par contre, si vous avez des mains un peu plus grandes, vous pouvez placer le capuchon à l’arrière de votre stylo. 

Comme la plume n’est pas arrondie, il est important de trouver le point idéal pour bien la positionner sur la feuille (à un angle de 45° par rapport au papier). Afin de trouver l’angle idéal, faites des essais en traçant quelques lignes sur le support tout en tournant le stylo dans votre main. Ne vous arrêtez que lorsque vous sentez que le stylo écrit facilement. 

Il est à noter que ce type d’accessoire n’a pas besoin de beaucoup de pression pour bien écrire. En revanche, il doit être contrôlé avec la main entière pour maintenir l’angle idéal. Autrement dit, vous devez veiller à ce que votre stylo soit bien maintenu avec vos doigts tout en gardant les mains rigides.

 

Bien choisir le stylo à plume pour bien l’utiliser

En effet, il existe plusieurs modèles de stylos à plume sur le marché, du coup il se peut que vous ayez du mal à trouver celui qui est adapté à votre main et à vos doigts. Afin de vous aider à bien déterminer le modèle qui vous convient, nous tenons à vous montrer ce qui les différencie les uns des autres. Donc, vous avez ici une liste des meilleures offres : les stylos à cartouche, les cartouches à convertisseur et les stylos à piston. 

Les premiers sont les plus utilisés de nos jours du fait qu’ils sont plus faciles à recharger. Une fois qu’ils sont vides, il suffit de remplacer les cartouches. Pour le deuxième type, les cartouches doivent être remplies avant d’être réintroduites dans le corps du stylo. Vous n’avez donc pas à les jeter après chaque utilisation. Toutefois, ce type de stylo n’est pas adapté aux personnes qui sont rebutées par le fait de remplir les cartouches elles-mêmes.

Enfin, les modèles à piston possèdent un réservoir d’encre qui est intégré au corps du stylo. En gros, la différence entre tous ces modèles réside dans la manière dont on doit les recharger en encre.

Bien choisir la plume pour une utilisation optimale ?

Pour faciliter l’utilisation de cet outil, il convient de bien sélectionner la bonne plume. Pour ce faire, il est recommandé de déterminer à l’avance à quel usage on souhaite l’utiliser puisque chaque plume correspond à un usage spécifique et produit des effets différents. 

S’il s’agit d’un usage quotidien, préférez une plume à bout rond pour un effet uniforme, une petite pointe pour le traçage des lignes fines et une plume rigide pour qu’il n’y ait pas trop d’écart entre les deux côtés afin de conserver la même largeur de trait. Au cas où vous devez calligraphier des lettres en cursives ou procéder à une écriture italique, il vaut mieux opter pour d’autres types de plumes. 

Il y a par exemple la plume carrée permettant d’alterner les traits fins et larges selon l’angle choisi, la plume large pour obtenir un trait épais et la plume flexible ou semi-flexible qui vous facilitera le contrôle de la largeur du trait en fonction de la pression exercée.

Outre cela, la plume doit être suffisamment flexible et souple c’est-à-dire offre un peu plus de confort d’utilisation (qui n’exige que très peu ou pas de pression sur la feuille). Donc, le choix de la plume doit se faire en fonction de votre préférence en termes d’écriture (écriture fine, italique, caractère prononcé, etc). 

Sachez que les plumes sont aussi proposées sous différents calibres à savoir XF (extra-fine), F (fine), M (médium) et B (large). Si vous avez du mal à vous retrouver parmi les modèles disponibles, il est judicieux d’opter pour la gamme médium pour bien écrire.

Pour conserver la qualité d’écriture du stylo à plume, il faut bien entretenir la plume en la rinçant, ainsi que l’arrivée d’encre à chaque fois que vous utilisez une autre couleur. De toute manière, vous devez répéter cette action toutes les six semaines environ.

 

Le choix du matériau

À cela s’ajoute le choix du matériau qui compose la pointe des stylos à plume. En effet, cette dernière peut être constituée de différents métaux ayant chacun leurs caractéristiques. D’un côté, l’or est réputé pour sa flexibilité qui permet également de mieux contrôler la largeur du trait. 

D’un autre côté, l’acier est plus résistant. Avec une plume en acier, vous pouvez exercer une pression importante sans provoquer trop d’écart entre les deux côtés. Du coup, la largeur des traits est maintenue uniforme. Certains modèles de luxe sont en palladium ou en platine, mais qui sont bien évidemment plus chers que les autres matériaux. Quoi qu’il en soit, l’essentiel c’est de prendre celui qui correspond à la morphologie de votre main et de vos doigts.

 

 

S'abonner
Notifier
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments