Comment faire la différence entre un disque dur HDD et SSD ?

Dernière mise à jour: 18.10.19

 

À l’ère où la technologie ne cesse d’évoluer, il est nécessaire de vous informer concernant les avancées récentes sur le marché. Même si vous n’êtes pas très doué en informatique, vous devez avoir quelques notions de base sur les disques durs HDD et SSD. En effet, ce sont de composants essentiels d’un ordinateur. Nous allons justement en parler dans cet article afin que vous puissiez faire la différence entre ces derniers.

 

Qu’est-ce qu’un disque dur ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il s’avère important d’en savoir plus sur les disques durs. En réalité, ce sont des espaces de stockage pouvant recueillir toutes vos données. Les fichiers contenus à l’intérieur de ces dispositifs ne s’effacent pas, même en cas de coupure de l’alimentation. Par ailleurs, la conception des terminologies continue d’évoluer afin d’optimiser le potentiel d’archivage des ordinateurs. Actuellement, vous avez le choix entre les disques durs SSD (Solid-State Drive) et les HDD (Hard Drive Disk).

 

 

Tout savoir sur les HDD

Revenons un peu en arrière pour en savoir un peu plus concernant l’historique des disques HDD. Ils ont fait leur apparition sur le marché dans les années 50. Ensuite, il y avait eu des améliorations importantes qui ont engendré une augmentation de la capacité. Cette évolution a également permis la réduction du prix de ces dispositifs. Toutefois, c’était dans les années 2000 que ces produits ont connu un succès sans précédent. Après cette période, ils ont laissé peu à peu la place aux mémoires flash qui perdurent encore jusqu’à aujourd’hui.

En réalité, les HDD sont des supports magnétiques qui sont utiles pour classer des données sur la mémoire morte. Dotés d’un système mécanique, ils sont équipés des plateaux qui tournent autour d’un axe ainsi que des têtes de lecture. Lors de la rotation des plateaux, leur vitesse est exprimée en nombre de tours par minute. Ce paramètre détermine d’ailleurs la rapidité du disque.

Chacun des plateaux comporte également plusieurs pistes qui se déclinent par la suite en secteur. Le dysfonctionnement de ce dernier peut engendrer des problèmes de lecture ou d’écriture de données.

 

Les points faibles des HDD

La mécanique adoptée sur ce genre de disque n’est pas fiable sur le long terme. Par conséquent, il est nécessaire de vérifier régulièrement le bon fonctionnement de ce matériel. Ensuite, les mouvements des composants du HDD comme les plateaux engendrent des bruits gênants. Enfin, les HDD sont plus lents par rapport aux SSD.

 

Les caractéristiques essentielles des disques SSD

L’année 2010 a été marquée par le lancement des disques SSD. Ce sont de supports informatiques qui permettent de stocker des fichiers sur la mémoire flash. Ils comportent essentiellement des composants électroniques. Par ailleurs, ils font la différence grâce à la vitesse d’accès aux données. En effet, le SSD affiche environ 0.1 ms contre 20 ms pour un disque dur classique.

Étant donné que les SSD ne contiennent pas de pièce en mouvement, ceci engendre une utilisation totalement silencieuse. Ce n’est pas tout, puisqu’ils sont plus fiables par rapport aux HDD qui sont soumis à des contraintes mécaniques. Vous apprécierez également ce type de disque pour sa capacité à supporter les chocs. Pour couronner le tout, ils sont simples et rapides à installer face aux modèles classiques.

Toutefois, le coût du Go pour les SSD est plus élevé par rapport à celui du HDD. Par conséquent, il faut débourser une somme importante afin d’acquérir un disque de bonne capacité. Face à cela, les SSD sont surtout utilisés pour l’installation du système d’exploitation. À ce moment, le démarrage de l’ordinateur sera plus rapide.

L’autre inconvénient du SSD concerne la limitation de cycle de lecture et d’écriture qu’il peut supporter pendant sa durée de fonctionnement. Face à cette situation, il est nécessaire de relativiser pour que le disque fonctionne aussi longtemps que le PC.

 

 

Quelles sont les différences entre le SSD et le HDD ?

Si malgré les informations ci-dessous, vous avez encore des difficultés à distinguer ces deux systèmes, nous allons soulever les caractéristiques qui les spécifient réellement. Le premier point concerne le processus de fabrication de ces matériels. En effet, les SSD sont plutôt électroniques tandis que les HDD sont mécaniques. Ceci dit, les fonctionnements de leur système ont chacun leurs particularités.

Si vous prenez un peu de temps pour les comparer, vous constaterez une différence au niveau des dimensions et du poids des deux dispositifs. Les SSD sont plus compacts et légers par rapport aux HDD.

La lecture des données est également optimisée sur les SSD puisqu’elle se situe à 400 Mo/s contre 100 Mo/s seulement pour les disques HDD. Ce n’est pas tout, car pour les premiers l’espace de stockage est réduit à cause du coût du produit tandis que les derniers peuvent offrir une capacité importante. C’est pourquoi ils sont considérés comme étant la référence dans le domaine de l’archivage des données.

En bref, un disque dur HDD est idéal pour entreposer des fichiers tandis que le SDD est adapté pour la sauvegarde des applications qui requiert un accès conséquent au disque.

 

Les SSD affichent des performances optimisées

Si vous prenez un peu de temps pour comparer les performances de ces deux disques, vous constaterez que le SSD est plus efficace en termes de vitesse. Ceci apporte une plus grande rapidité au niveau de l’accès et surtout l’usage des données.

Par ailleurs, il est fort probable que les HDD disparaissent complètement sur le marché après plusieurs années. En effet, les utilisateurs sont toujours à la recherche d’équipement performant qui peut faire gagner de l’efficacité et du temps. De plus, il existe des modifications à adopter qui permettront d’améliorer davantage la vitesse des disques durs.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...