Google : Gboard accueille une nouvelle fonctionnalité, le morse !

Dernière mise à jour: 24.10.20

 

Google a élaboré avec soin son clavier Gboard pour les appareils iOS et Android. Sorti en 2016, ce dernier donne accès à la recherche Google. Profitant des fonctionnalités multiples, il est confortable à utiliser et permet de taper plus rapidement des contenus Web sans nécessairement effectuer des « copier coller ». Cette application de clavier virtuel facilite entre autres la recherche des images, des adresses et des émoticônes. Fort apprécié des utilisateurs, le Gboard a dépassé le 1 milliard de téléchargements sur le Google Play Store en août 2018. La même année, l’entreprise américaine décide de lui incorporer le code Morse afin d’aider les personnes à mobilité réduite à communiquer via leur Smartphone.

 

Qu’est-ce que le code Morse ?

Le code Morse ou l’alphabet Morse est un système permettant de transmettre un message au moyen de télégraphes électriques. Désigné comme le précurseur des communications numériques, il a été inventé en 1832 par Samuel Morse, dont il tire son nom. Historiquement, le code fut utilisé pour les liaisons radio afin d’envoyer des messages rapides sur longue distance. Aujourd’hui, il est encore sollicité dans l’armée et est employé comme un moyen de secours.

Le Morse fait usage de deux caractères nommés « brève » et « longue », lesquels sont transcrits sur le papier comme « point » et « trait ». Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, il est très facile à comprendre et est juste basé sur des signaux courts et longs. Et c’est grâce à cette simplicité qu’il est devenu l’une des formes de communication les plus répandues au monde. L’idée est de convertir les points et les tirets en lettre, permettant ainsi aux personnes handicapées de mieux communiquer sans être bloquées par la technologie moderne. Tout le monde peut apprendre ce langage populaire.

À titre d’exemple, le « e » est transcrit comme un simple point. C’est le plus court de tous les signes. Les autres peuvent être codés jusqu’au nombre de quatre signaux, les chiffres, par contre, sur cinq signaux. Il faut ensuite laisser 1 temps entre chaque impulsion, 4 pour les lettres et 7 pour les mots. L’avantage avec le langage Morse, c’est qu’il peut être employé par un signal visuel ou radio, ou encore par une impulsion électrique.

 

 

Le code Morse sur Gboard

Google a lancé la première version de Gboard en mai 2016. Cette dernière était spécialement élaborée pour les appareils iOS, et très peu de temps après, c’est-à-dire en décembre de la même année, le géant américain a sorti celle dédiée aux Android. Au cœur des avancées technologiques, Google tente de faciliter la communication pour tous en insérant le code morse dans son clavier en 2018. Celui-ci a été développé pour aider les personnes handicapées. Derrière cette nouvelle fonctionnalité se présentent toutefois des études et recherches approfondies.

Les développeurs du groupe ont travaillé avec Tania Finlayson, une jeune femme atteinte d’une paralysie cérébrale, lui empêchant de communiquer correctement. Au fil de l’expérience, les chercheurs ont vite remarqué que Tania était plus à l’aise et était même capable d’épeler des mots et de converser en maniant les deux boutons : point et tiret. C’est donc dans cette optique que le clavier Gboard a été rénové. Celui-ci propose désormais le langage Morse comme méthode de saisie. Google a d’abord inséré ce dernier dans les versions Android sous forme bêta, suivi de quelques mois pour iOS.

Sur Gboard, quand le code Morse est lancé, deux grandes icônes de tirets et de points s’affichent aussitôt sur l’écran. Lorsque l’utilisateur appuie sur ces dernières, l’application suggère des mots. Ils apparaissent en haut du clavier, comme sur un clavier QWERTY.

Pour accompagner les utilisateurs dans cette nouvelle démarche, Google conçoit un Jeu Morse Typing Trainer qui peut être installé sur un téléphone ou un ordinateur. Ce jeu va donc permettre aux consommateurs de comprendre et d’apprendre en moins d’une heure ce langage.

L’insertion de ce langage dans son Gboard permet à Google de profiter d’une notoriété grandissante au-delà des frontières.

 

 

Comment utiliser le code Morse sur le clavier Gboard pour Android ?

Sachez tout d’abord que le langage Morse est disponible à partir d’un appareil Android 5.0. Mais avant de l’utiliser, assurez-vous que l’application du clavier virtuel, Gboard est bien installée dans votre Smartphone ou tablette Android. Dans le cas contraire, téléchargez-la.

Il est parfois nécessaire que vous configuriez le clavier en Morse en vous rendant dans les paramètres. Appuyez donc sur Système, puis Langue et saisie. Mettez le clavier virtuel en Gboard, et les langues en Anglais (États-Unis). En déroulant les options, vous trouverez le « code Morse » et appuyez dessus pour l’activer.

Vous devez maintenant ouvrir une application dans laquelle vous pouvez écrire, à l’exemple du Keep ou Gmail. Dans la zone de saisie de texte, appuyez et maintenez le doigt sur la barre d’espace jusqu’à ce que le code Morse apparaît. Cliquez sur celui-ci.

Vous pouvez désormais écrire en Morse en utilisant uniquement les touches tiret et point. La barre d’espace vous sert à introduire des espaces entre les mots. Il est toutefois important que vous acquériez les bases au préalable avant de manier le Morse sur le clavier.

Pendant la saisie, vous avez également la possibilité d’activer le commentaire audio pour plus de confort. Pour cela, rendez-vous sur « Modifier les paramètres pour la disposition du code Morse. Et activez “Son à chaque touche”. Revoyez aussi les autres paramètres et ajustez-les selon vos besoins, dont le délai relatif aux mots et aux caractères.

 

S'abonner
Notifier
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments