Des expressions à remettre au goût du jour

Dernière mise à jour: 18.10.19

 

Le milieu professionnel représente certainement le moment où nous évoluons durant plus de la moitié de notre vie. Certaines occasions nous demandent de nous plier à des situations. À d’autres moments, l’honneur nous revient de créer une opportunité durant laquelle les autres doivent suivre. Tous ces aléas nécessitent un outil indispensable : la communication. Nous nous servons de mots et d’expressions pour véhiculer une idée ou transmettre un message. Avec l’évolution de la vie actuelle, la vie de l’entreprise a progressivement modifié les usages, en adaptant le langage aux contextes et à l’avancée culturelle et technologique. Les belles paroles, au sens propre du terme, s’effacent et tendent à disparaître complètement au profit de nouvelles façons de parler dont les origines restent plus ou moins connues. Voici toutefois quelques expressions qui méritent votre attention et que vous pourrez utiliser au bureau pour impressionner les collègues.

 

« En connaître un rayon »

Origine de l’expression

Elle vient de rée, mot français d’origine germanique pour désigner les rayons d’une ruche.

Signification

L’installation des rayons dans les magasins de libre-service ou grandes surfaces s’inspire de cet arrangement, et un chef de rayon se charge d’administrer tous les produits qui y sont exposés. Il les connaît donc tous.

Dans le contexte professionnel

Elle peut s’interpréter par maîtriser un domaine, avoir la compétence requise ou disposer de la connaissance nécessaire pour un poste ou un rôle à tenir.

 

« Avoir la foi du charbonnier »

Origine de l’expression

Elle fait référence au labeur du charbonnier, qui travaille dur et souvent de manière sale, mais qui croit malgré tout que tout ira pour le mieux et qu’il réussira à se construire une vie meilleure.

Signification

Cette expression veut dire croire tout simplement, de façon presque naïve, et espérer une amélioration des conditions actuelles.

Dans le contexte professionnel

Elle peut s’illustrer par le fait d’effectuer une tâche sans grande conviction lorsque celle-ci dépasse le domaine de compétence.

 

 

« Séparer le bon grain de l’ivraie »

Origine

Elle tire son origine de l’évangile, selon Matthieu au chapitre 13, versets 24 à 30 et 37 à 40. Le bon grain représente les gens respectueux de la Parole, qui peuvent tout réussir et à qui est promis un bel avenir. L’ivraie rassemble au contraire les personnes de mauvaise vie qu’un destin tragique attend.

Signification

L’expression indique la manière de bien savoir classer les choses intéressantes et bénéfiques par rapport aux autres moins utiles et pénalisantes.

Dans le contexte professionnel

Séparer le bon grain de l’ivraie consiste à reconnaître et exécuter des tâches utiles et productives, et laisser les autres qui ne rapporteront finalement rien d’autre qu’une perte de temps.

 

« Battre le fer tant qu’il est chaud »

Origine

Elle fait allusion aux travaux de la forge, depuis le XIVe siècle. Pour réussir à fabriquer un bon outil en fer, il fallait mettre celui-ci à chauffer et le frapper pendant qu’il est chaud, afin de lui donner sa forme définitive. Cette action est impossible si le fer refroidit.

Signification

Cette expression indique le fait de profiter d’une opportunité qui ne durera pas longtemps, pour atteindre un objectif.

Dans le contexte professionnel

Elle peut signifier le fait d’exploiter une situation, de sauter sur une occasion pour parvenir à un but, avant qu’il ne soit de nouveau impossible d’en tirer parti.

 

« Avoir des antennes »

Origine

Cette façon de parler rappelle les insectes qui se servent de leurs antennes pour détecter et reconnaître le milieu dans lequel ils évoluent. Grâce à ces organes, ils peuvent savoir où ils vont, et ressentir à l’avance ce qui pourrait arriver.

Signification

Elle indique une capacité d’avoir une bonne intuition pour une personne.

Dans le contexte professionnel

Avoir des antennes s’utilise surtout pour désigner les personnes qui trouvent de façon naturelle la meilleure stratégie pour atteindre un objectif.

 

« Avoir les yeux d’Argus »

Origine

Elle s’inspire de la mythologie grecque. Argus était un monstre doté de cent yeux, dont cinquante ouverts en permanence. Il avait ainsi la capacité de surveiller sans interruption.

Signification

On dit aujourd’hui que quelqu’un a les yeux d’Argus lorsque cette personne a l’œil sur tout.

Dans le contexte professionnel

Une personne disposant de cette capacité peut suivre l’évolution d’une situation sans en perdre un seul détail, et surtout, elle est difficile à tromper grâce à sa vigilance.

 

« Mentir comme un arracheur de dents »

Origine de l’expression

Elle date du Moyen-Âge, et peut-être même de bien plus avant. À ces époques reculées, les dentistes n’étaient pas encore appelés comme tels, mais nommés arracheurs de dents.

Signification

Mentir avec effronterie, mentir en sachant pertinemment que l’on ne dit pas la vérité. Pour revenir sur l’histoire, les arracheurs de dents ne connaissaient pas encore l’anesthésie. Ils opéraient avec du matériel rudimentaire comme des pinces pour retirer les dents de leurs patients, dans le but de « soulager » la douleur. Malgré cela, ils assuraient que cette extraction ne faisait pas du tout mal, et ne durerait pas longtemps.

Dans le contexte professionnel

Cela peut par exemple s’apparenter à de la publicité mensongère, sachant que le produit dont on vante les mérites présente de nombreuses contre-indications.

 

 

« Faire le pont »

Origine de l’expression

Cette façon de parler a été utilisée pour la première fois sous le Second Empire.

Signification

Faire le pont indique le fait de ne pas travailler entre deux périodes déjà chômées.

Dans le contexte professionnel

Par exemple, si la fête nationale tombe un jeudi, il est possible de faire le pont sur le vendredi, puisque le jour de la fête nationale ainsi que le week-end sont chômés.

 

« C’est un bleu »

Origine

Utilisée dans le milieu militaire au XVIIIe siècle, cette expression désigne les nouvelles recrues qui arboraient une blouse bleue. Elle a ensuite été adoptée dans le monde scolaire pour indiquer les nouveaux élèves d’une classe.

Signification

Aujourd’hui, cette formulation fait référence à tous les nouveaux venus dans le cadre d’une entreprise ou de la société en général.

Dans le contexte professionnel

Elle induit l’idée que ce nouvel arrivant est un novice, et qu’il ne dispose pas encore de beaucoup d’expérience dans son domaine. L’expression peut quelquefois contenir une connotation péjorative.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...