Comment développer le confort et le bien-être au bureau ?

Dernière mise à jour: 24.05.19

 

Les gens passent plus leur temps sur leur lieu de travail que chez eux. Assis toute la journée derrière un écran, ils rentrent à la maison souvent éreintés et parfois stressés. Alors pour motiver les salariés et augmenter leur productivité, beaucoup d’employeurs investissent pour leur bien-être et créent, par la suite, un espace tout confort avec des équipements ergonomiques. Mais un beau bureau ne suffit pas pour lutter contre la sédentarité. Voilà pourquoi, il est tout aussi important de faire des exercices, non seulement pour se détendre, mais également pour se muscler.

 

 

Les clés pour aménager les espaces de travail

L’aménagement d’un bureau a un objectif simple : instaurer une ambiance conviviale pour renforcer, entre autres, la communication au sein de l’équipe. La mise en place d’un matériel ergonomique est encouragée afin d’inciter les travailleurs à bouger.

Pour améliorer davantage le confort, tout changement commence par les espaces de pause. Selon la loi, un salarié a droit à une pause d’au moins 20 minutes lorsqu’il atteint 6 heures de travail. Un moment pour eux de se vider la tête et de délasser les muscles ! La salle de détente a donc son rôle à jouer.

En partageant un simple café ou en faisant une partie de baby-foot, les travailleurs doivent avoir la liberté de faire ce qui leur plaît durant leur pause. Il faut mettre à leur disposition des équipements appropriés. Choisissez des fauteuils confortables et des tables assorties. Des écrans TV sont pratiques pour la diffusion des informations. Les activités de groupe doivent être favorisées, comme le billard et le jeu des fléchettes.

Au travail, la réunion est inévitable. Vous pouvez aussi sortir du lot et proposer des réunions debout. Le co-walking est la nouvelle manière de faire des réunions dynamiques et relaxantes, le tout, en marchant. Grâce à cette méthode, les salariés profitent d’un changement d’air en sortant du cadre de la société. Elle combat également la sédentarité et permet aux salariés d’être plus efficaces. Comme son nom l’indique « walk and walk », l’idée est juste de sortir et de marcher tout en discutant avec son manager.

Installez des tables de bureau réglables pour que les employés puissent les ajuster à leur taille. De même pour les chaises. En réglant ces dernières à la bonne hauteur, le salarié pourra mieux adopter une position idéale au travail, et donc moins de fatigue même après de longues heures devant l’écran. Le corps humain ne pouvant pas supporter d’être assis toute la journée, des bureaux assis-debout sont aussi une excellente idée de varier les positions. Vous pouvez tout autant mettre sur le lieu du travail des matériels de détente et sportifs comme le stepper et le fitness-ball.

 

 

Les petits exercices à effectuer au bureau

Travailler devant votre bureau ne signifie pas qu’il vous est impossible de faire des exercices. Ces derniers sont indispensables pour empêcher la fatigue et l’atrophie musculaire. Certains exercices ciblent des zones particulières, comme les cervicales, les lombaires, les jambes ou le haut du corps.

Les médecins encouragent les travailleurs à effectuer des activités physiques au bureau afin d’éviter les troubles musculo-squelettiques. C’est la maladie professionnelle la plus remboursée par la Sécurité sociale en France. Elle touche surtout les membres supérieurs ainsi que les tissus péri-articulaires. Le dos et le cou sont souvent ses premières victimes. Pour empêcher une quelconque douleur sur ces parties-là, réalisez des exercices de levé de tensions.

Posez les mains sur les genoux, et gardez les pieds sur la largeur du bassin. Au début, maintenez le dos plat et la figure doit être parallèle au sol. Puis, arrondissez le haut du dos et restez dans cette position durant 5 secondes. Revenez à plat et soufflez. Sur cet exercice, vous pouvez aussitôt poursuivre le mouvement en pliant et serrant les genoux, les mains toujours placées dessus. Essayez de dessiner un cercle dans cette position en faisant usage de vos genoux. Changez de sens quand c’est nécessaire, mais soyez fluide dans vos gestes.

Une alternative qui s’offre à vous est la prise de la tête. Assis sur votre chaise, mettez à nouveau les pieds largeur du bassin et une main sur le côté opposé de la tête en passant sur le dessus, le bras qui lui oppose étant relâché. Maintenez le regard et le coude à l’horizontale. L’exercice est à faire trois fois, pour une durée de 10 secondes sur tous les côtés.

Sinon mettez-vous debout, avec les épaules totalement relâchées et le bras le long du corps. Ramenez tout doucement le menton vers l’oreille droite et ensuite l’oreille gauche, puis variez en ramenant celui-ci vers la poitrine. L’activité est à réaliser trois fois pour 15 secondes chacune.

Si votre planning vous le permet, nous vous encourageons également à aller à une séance de Zumba au cours de la journée. Eventuellement, vous pourrez également penser à faire du Pilates et du yoga durant vos pauses.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...