Réussir le clonage d’un disque dur : comment s’y prendre ?

Dernière mise à jour: 22.10.19

 

La performance des vieux disques est très limitée par rapport aux évolutions technologiques de ces dernières années. Si vous tenez à optimiser le potentiel de votre ordinateur, il est préférable d’acquérir un SSD (vérifiez ici la liste des meilleures offres). Il vous suffira  alors de faire un clonage afin de récupérer tous les fichiers qui sont stockés sur votre ancien équipement. Au cas où vous avez des difficultés à réaliser cette installation, nous allons vous donner toutes les astuces.

 

Première étape : la préparation du clonage

Avant de réaliser la duplication, il faudra procéder à quelques préparations assez simples. Pour commencer, il s’avère nécessaire de relier l’ancien disque dur et la nouvelle SSD sur un ordinateur. Cette opération peut se faire à la fois sur un laptop ou un PC de bureau.

Une fois le branchement fait, vous devez passer à l’installation d’un logiciel de clonage comme le Paragon ou le Macrium Reflect. Pour ce tutoriel, nous avons choisi ce dernier, car son usage est très avantageux. En effet, ce logiciel est proposé avec une version d’essai qui est gratuite durant une trentaine de jours. Ce n’est pas tout, puisqu’il peut copier facilement un OS et s’utilise en toute simplicité. Lors de l’installation, il est nécessaire d’entrer l’adresse e-mail ainsi qu’une clé. Par contre, il suffit de vous servir de la première information si vous n’exploitez le logiciel qu’une seule fois.

Lorsque vous avez réussi le lancement du Macrium Reflect, vous devriez voir apparaître une interface sur l’écran de votre ordinateur. Les lecteurs opérationnels sur le PC devraient être visibles sur la partie droite de l’interface. En revanche, si vous constatez que le disque dur récemment branché n’est pas affiché, vous devez l’activer avant de continuer le processus.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, il faudra d’abord cliquer droit sur « Démarrer » et choisir « gestion de disques ». Ensuite, vous aurez encore besoin de cliquer à nouveau au niveau du volume grisé et sur « Nouveau Volume Simple ». Puis, vous devriez tout simplement vous laisser porter pour réussir tous les paramétrages nécessaires.

 

 

Seconde étape : passer au clonage

Lorsque l’ancien et le nouveau disque sont bien reconnus par l’ordinateur, vous pouvez enfin commencer le clonage. La première chose à faire dans ce cas là, c’est de cliquer sur « Clone this disk ». Après cette étape, une fenêtre affiche en haut le disque dur d’origine ainsi qu’une fenêtre vide en bas. Au cas où le PC ne comporte que deux disques, celui de la destination devrait s’afficher automatiquement sur l’interface. Il suffira alors de le sélectionner pour optimiser le clonage.

Il est également indispensable de vérifier que l’espace disponible sur le disque dur de destination est largement suffisant pour stocker toutes vos données. Sinon, la duplication que vous ferez ne sera pas totale. N’oubliez pas non plus de formater cet élément si vous ne l’avez pas encore fait, car cette étape détermine la réussite de la copie. Ce n’est pas tout, il faudra aussi penser à cliquer sur « Delete existing partition » pour supprimer les partitions existantes.

Au début de l’opération, le Macrium suggère automatiquement une planification du clonage afin de simplifier la tâche. Si vous souhaitez procéder immédiatement à la duplication, vous aurez juste à laisser la fenêtre sans y toucher. À la fin de la duplication, n’oubliez pas de donner le nom de votre choix au nouveau disque dur. Une fois que c’est fait, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur « Finish » pour lancer le processus de clonage.

Dans l’étape suivante, il faudra laisser l’ordinateur faire son travail. Il est important de savoir que le clonage peut durer entre une à deux heures. Ce paramètre dépend en grande partie de la quantité de données à copier.

Quand le clonage est fini, vous serez averti grâce à la fenêtre qui apparait sur l’interface. À partir de ce moment, vous aurez à votre disposition deux disques durs semblables qui sont utilisables à votre guise.

 

 

Comment se servir du clone ?

Il peut arriver que l’espace disponible sur le disque dur de destination ne soit pas suffisant pour le stockage de tous vos fichiers. Dans ce cas, ne paniquez surtout pas, car il existe une solution simple et pratique. Vous aurez besoin dans un premier temps de faire un clic droit sur le menu « Démarrer » puis de sélectionner « gestion de disque ». Lorsque c’est fait, vous devriez cliquer sur le disque dur concerné avant de choisir « étendre le volume ». Cette étape vous permettra d’étendre sur la totalité la capacité du SSD.

Il est également possible de continuer à vous servir de l’ancien SSD en complément tout en changeant le disque de démarrage. Afin d’y parvenir, il s’avère nécessaire d’accéder au BIOS de votre PC. Il s’agit d’un programme situé dans des couches de mémoires variées qui s’occupent des périphériques ainsi que des tests de système. Une fois que vous y êtes, il vous suffira de choisir le nouveau SSD de démarrage dans le système « BOOT » (la mise en marche de l’ordinateur). Cette opération est très simple à réaliser, même si les options peuvent changer d’une carte mère à une autre. Aussi, vous pouvez facilement trouver des vidéos explicatives sur internet si vous avez besoin d’aide.

 

Quelques points à vérifier

Vous l’ignorez peut-être, mais si vous enregistrez des données sur un SSD déjà exploité, le contenu existant sera perdu. En effet, le dispositif sera formaté lors du clonage. Afin d’y remédier, n’oubliez pas de sauvegarder ces données pour faciliter l’installation le moment venu.

Afin de libérer la place dans votre disque dur, pensez à effacer tous les fichiers inutiles et temporaires. Aussi, il est recommandé de se brancher en USB 3.0 ou en SATA pour gagner du temps lors de la mise à jour.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...