La souris ergonomique — pourquoi l’adopter ?

Dernière mise à jour: 09.06.19

 

Les souris complètent le confort sur un ordinateur. Dédiées au pointage, elles permettent à leur utilisateur d’accomplir diverses petites tâches sur l’écran, entre autres ouvrir un fichier ou un nouvel onglet. Ayant vu le jour en 1963 et commercialisé cinq ans plus tard, il faut dire que ce dispositif a fait du chemin depuis. De plus en plus minuscules, ces accessoires délaissent peu à peu leur grande taille qui fatigue tant le poignet. La souris ergonomique débarque ainsi sur le marché pour le plaisir des travailleurs. Véritable avancée technologique, celle-ci se décline en multiples modèles. À l’instar, la solution sans fil est l’une des plus appréciées des acheteurs. Mais qu’est-ce qui fait tant le succès de ces souris ergonomiques ? Pourquoi de plus en plus de personnes les adoptent ?

 

Composition d’une souris ergonomique

Fruit de longues années de recherches, les souris ergonomiques remplacent peu à peu leurs homologues traditionnels. Ergonomiques, justement, car ces dispositifs épousent parfaitement la paume de la main et offrent un véritable confort d’usage. Ils sont munis de boutons intelligents qui vous épargnent de tous ces clics à effectuer. En général, ces boutons sont au nombre de trois : un à droite, un autre à gauche et un dernier au centre. En plus d’êtres programmables, ils sont agréablement sensibles, évitant aux doigts de faire trop d’efforts.

Contrairement aux modèles classiques, les souris ergonomiques existent en plusieurs modèles, autant pour les droitiers que pour les gauchers. Comme la main n’est pas dans sa position naturelle lorsqu’elle tient une souris, les fabricants ont donc eu l’idée d’optimiser le confort en prenant compte de l’aisance des utilisateurs. Ces accessoires hautement étudiés permettent de maintenir votre avant-bras dans une posture plus souple et plus confortable. En même temps, l’angle adopté améliore la précision.

 

 

Les avantages liés à l’utilisation de ces dispositifs

Les personnes qui ont utilisé une souris ergonomique disent toutes être satisfaites et ne veulent plus travailler autrement. D’abord, elle permet d’avoir une position ergonomique qui limite les efforts effectués par la main. En réduisant donc les efforts statiques, ces dispositifs améliorent considérablement l’état de santé de la personne. Une étude affirme même qu’ils peuvent soulager les tensions et les douleurs d’un trouble musculo-squelettique, dont entre autres le canal carpien.

Ce matériel bureautique est recommandé par les médecins. Il diminue également la pression sur le poignet tout en donnant à l’avant-bras une position neutre. Aussi, les souris ergonomiques sont très faciles à diriger et confortables à utiliser. Et un simple clic léger suffit pour désigner la zone, dans laquelle vous souhaitez faire une action. L’installation de ces accessoires est très aisée, car il suffit de les connecter à l’ordinateur. Le gros avantage, c’est que vous avez largement le choix en termes de design et de couleurs. À noter qu’actuellement certains modèles ont été spécialement élaborés pour les gens victimes d’arthrose.

 

Les différents types de souris ergonomiques

Il y a deux catégories de souris ergonomiques : les modèles filaires et ceux qui sont démunis de fil. Ceux qui souhaitent bénéficier d’un confort absolu préféreront l’option sans fil. Celle-ci donne une plus grande liberté dans vos mouvements. Fini donc les sensations d’inconfort occasionnées par les câbles qui s’entremêlent sur le bureau ! Pour pouvoir les utiliser, il faut les connecter à l’ordinateur via Bluetooth ou un réseau Wifi. Tous les ordinateurs ne disposent pas cependant de cette technologie. L’usage d’une souris filaire est alors nécessaire.

Sur le marché, les utilisateurs ont également un large choix entre les différents types de souris ergonomiques, notamment les souris verticales, centrales et Trackball. Les modèles Trackball se distinguent par la petite boule, dont ils possèdent. Située sur le côté du dispositif, celle-ci est utilisée pour déplacer le curseur. L’avantage, c’est que le poignet est laissé au repos. Les souris verticales, quant à elles, sont les plus connues du grand public. Elles épousent parfaitement la paume de la main et mettent cette dernière en position verticale. Ainsi, ni le poignet ni l’avant-bras ne sera trop sollicité. Se distinguant par leurs formes atypiques, les souris centrales soulagent les TMS. Placées entre l’utilisateur et le clavier, elles permettent à celui-ci d’alterner sa main droite et gauche.

 

Les critères à considérer avant l’achat

Il faut d’abord que votre souris vous plaise au regard avant de l’acheter. C’est pourquoi le design est le premier élément à considérer. Il faut dire qu’actuellement les fabricants excellent dans l’art de jouer avec les angles et s’éloignent de plus en plus des formes habituelles des souris. Vous pouvez par exemple trouver des modèles ressemblant à une soucoupe volante miniature. En termes de couleurs, il y en a également pour tous les goûts. Gris sidéral, rouge bordeaux, gris argenté, noir… divers coloris sont disponibles sur le marché.

La taille de votre souris est aussi importante. Avant l’achat, vous devez essayer l’accessoire pour voir s’il s’ajuste bien à votre main. En général, une souris trop grande et trop petite peut fatiguer les muscles, générant ainsi des crampes. En ce qui concerne son poids, cela dépend de votre préférence. Si les férus de jeux optent volontiers pour un modèle plus léger, les autres utilisateurs préfèrent davantage un périphérique lourd qui ancre parfaitement la main.

 

 

Quelques astuces pour bien manier une souris

Si pendant tout ce temps vous étiez dans l’ignorance, sachez qu’il existe bel et bien des méthodes pour mieux utiliser une souris. D’abord, assurez-vous que le dispositif est à la bonne place, c’est-à-dire dans l’alignement du clavier. Ainsi, les muscles de vos bras et épaules ne seront pas tendus. Après plusieurs heures de travail, vous ne ressentirez aucune fatigue. Il convient toutefois de noter que des pauses régulières sont nécessaires pour rester en bonne forme. De courtes pauses de 5 minutes suffisent.

Vous devez aussi faire des exercices sur place afin de détendre vos poignets et vos doigts. Pour décompresser également vos nerfs, secouez sauvagement vos mains. Même si au premier regard, c’est la main qui est la plus sollicitée pour tenir une souris, les muscles des épaules et du cou sont aussi mis à de rudes épreuves. Il est important de les apaiser en bougeant de temps en temps la tête et le haut du dos. Pour travailler dans d’excellentes conditions, adoptez également la bonne posture.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, moyenne: 4.75 de 5)
Loading...