Comment utiliser un disque dur pour renforcer sa performance ?

Dernière mise à jour: 18.10.19

 

Suite à l’acquisition d’un disque dur, vous aurez certainement besoin de conseils afin de l’utiliser correctement. En effet, il existe de nombreuses informations à maîtriser pour manier ce dispositif dans les meilleures conditions. Dans les prochains paragraphes donc, nous allons vous faciliter la tâche en vous dévoilant tout ce qu’il faut savoir au sujet de l’emploi de ce matériel.

 

Le disque dur SSD et HDD : ce qu’ils ont en commun

Le HDD et le SSD sont conçus spécifiquement pour accueillir et sauvegarder des données. Le premier est doté d’un système mécanique comportant des plateaux. Quant au second, il est muni de puces mémoires qui lui permettent de remplir correctement ses fonctions. Ces dispositifs présentent chacun des points forts et des points faibles qu’il convient de savoir avant de procéder à l’achat.

Il est aussi important de préciser que ces composants doivent être formatés avant d’être utilisés dans un ordinateur. Ceci permettra à ce dernier de déterminer l’emplacement qui servira pour la lecture ainsi que le stockage des informations. Une fois que c’est fait, vous êtes libre de diviser la taille du disque ou de sélectionner une unique partition.

Sachez cependant qu’il faudra bien choisir le système de fichier qui sert à définir le langage adopté par l’appareil et le disque dur. L’HFS+ est recommandé pour les usagers Apple et le NTFS pour Windows. Sinon, vous pouvez aussi opter pour l’exFAT qui est destiné pour le MAC OS.

Pendant le formatage, il est également nécessaire de sélectionner la taille des secteurs (cluster). Si vous l’ignorez, ce paramètre détermine l’espace minimale employée par un fichier. Il s’agit d’une information d’une grande importance puisqu’elle détermine le nombre de parts des puces mémoires et des plateaux. Aussi, elle a des effets directs sur les performances d’utilisation des données. Ceci dit, l’ajustement par défaut convient pour un usage bureautique de l’ordinateur, dans le cas contraire il faudra régler la taille de découpage en fonction de celle des fichiers.

 

 

Quelles sont les différences entre les disques SSD et HDD ?

La défragmentation est le critère principal qui distingue ces deux disques. Au fil de l’emploi, un HDD écrit et efface d’innombrables fichiers. Aussi, il procède automatiquement à l’écriture de nouvelles informations lorsqu’il y a un espace dégagé. Dans ce cas, il peut arriver qu’un fichier d’une grande capacité soit divisé en de plusieurs morceaux. Pour ce faire, vous aurez besoin de faire un clic droit sur le disque dur et de sélectionner « Propriété », « Outils » puis « Optimiser ». Cette opération est nécessaire afin de réunir tous les fichiers pour optimiser la vitesse de lecture.

Un disque HDD fonctionne plus longtemps par rapport à un SSD. Par contre, il est plus lent que ce dernier et requiert des défragmentations régulières afin de renforcer son efficacité. Ceci pourrait s’avérer contraignant sur le long terme puisqu’il est conseillé de le faire plusieurs fois par an. D’ailleurs, cette opération perdure pendant quelques heures.

Contrairement à l’HDD, le SSD ne comporte pas de système mécanique. Grâce à cette conception, l’accès aux fichiers est beaucoup plus rapide. Le résultat obtenu suite à la fragmentation est la même, par contre il ne se fera pas sentir sur un SSD. C’est pourquoi beaucoup d’usagers affirment que la défragmentation d’un disque mémoire risque de l’endommager. Ceci s’explique essentiellement par le faite que la quantité des cycles est limitée. Ainsi, lorsque le nombre de lectures maximal est dépassé, votre SSD ne pourra plus être détecté et les fichiers disparaissent. Par conséquent, il vaut mieux éviter cette opération si vous tenez à optimiser la durée de vie de votre SSD (voilà notre liste des meilleurs produits).

 

Que signifie réellement le terme « disque surchargé »

Malgré les idées reçues, il est tout simplement impossible de surcharger un disque dur. En effet, il ne peut pas assurer la lecture des fichiers qui excèdent sa capacité réelle. Toutefois, des problèmes de surmenages peuvent survenir fréquemment en cas de demande d’importantes informations en même temps. En outre, il peut arriver que la vitesse de la copie des données soit au plus bas par rapport aux paramètres annoncés par le fabricant. Afin d’éviter cette situation, il est déconseillé de fragmenter le disque.

Par ailleurs, la quantité d’informations écrites sur un disque dur n’influe aucunement sur sa performance. Ceci dit, le nombre de fichiers présents sur ce type de support ne détermine pas sa fiabilité. Vous n’avez donc aucune crainte à avoir sur le fait que le composant se détériore en fonction de son taux de remplissage.

Il est plutôt conseillé d’optimiser le dimensionnement du disque tout au long de l’emploi. En effet, beaucoup d’usagers sont séduits par l’achat d’un dispositif offrant un emplacement conséquent. Pourtant, seule une petite partie du support est utilisée pour la sauvegarde des fichiers. Sachez cependant qu’en cas de dysfonctionnement, le coût de dépannage est plus élevé en fonction de la capacité de l’espace de stockage.

 

 

Investir dans plusieurs dispositifs de stockage

Afin d’optimiser l’usage des données et limiter les dépenses, il est conseillé d’acquérir plusieurs supports de petite taille au lieu d’un seul qui offre un volume conséquent. Lorsque vous utilisez des supports différents, vous allez renforcer leur durabilité à l’emploi. Vous aurez aussi la possibilité de sauvegarder les informations sensibles sur des supports variés pour prévenir les risques de perte.

 

Paramétrer le disque dur pour profiter de ses avantages

Le paramétrage d’un disque dur n’est pas une obligation, par contre cette opération ouvre la porte à des possibilités d’usage très intéressantes. Sachez alors que si vous disposez d’un support en FAT32, vous pouvez le paramétrer en NTFS afin d’y sauvegarder des données plus volumineuses. Pour ce faire, vous devez cliquer droit sur l’icône du disque à paramétrer et sélectionner « Formater ». Il faudra par la suite suivre les indications et choisir NTFS pour le système de fichier. Une fois que c’est fait, le formatage sera lancé et sa durée dépend de la taille du disque.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...